Maginate

Comment exploiter pleinement le potentiel de votre cerveau ? Le mode focus et diffus.

Au cours d’une journée, sans même s’en rendre compte, nous basculons d’un mode d’attention à l’autre, de manière totalement inconsciente. Le mode focus ou mode “concentré” en bon français, est un état où l’on centralise toute notre attention sur un sujet. Cela implique une approche très rationnelle, analytique, qui sollicite le cortex préfrontal du cerveau, situé juste derrière votre front. 

A l’inverse, la pensée en mode diffus est ce qu’il se passe lorsque vous relâchez votre attention et laissez votre esprit vagabonder. Contrairement au mode focus, le mode diffus n’est associé à aucune région de votre cerveau, il est comme propagé dans l’ensemble du cerveau. 

D’où viennent les idées, les solutions à un problème complexe et nouveau ? 

Elles proviennent souvent du mode diffus et sont elles-mêmes le résultat de réflexions antérieures, entamées dans des phases où le cerveau est en mode focus. 

«La créativité ne fait que relier les choses. Lorsque vous demandez aux créatifs comment ils ont fait quelque chose, ils se sentent un peu coupables parce qu’ils ne l’ont pas vraiment fait, ils ont juste vu quelque chose. Cela leur a paru évident au bout d’un moment » Steve Jobs

Voici les résultats d’une étude pour mieux comprendre le mode focus/mode diffus de votre cerveau : 

Dans une classe d’une trentaine d’élèves, un devoir est distribué, ce devoir est à rendre pour dans deux mois. Les élèves studieux, qui ne procrastinent pas, vont typiquement faire le devoir rapidement pour s’en débarrasser le plus vite possible et passer à “la tâche suivante”. 

Ensuite, viennent les procrastinateurs qui se divisent en deux catégories : 

  • Première catégorie, ceux qui récupèrent le devoir, le glissent au fond de leur sac et l’oubli aussitôt. La veille du jour J, le jour où il faut rendre le devoir, ces élèves se mettent à bosser et peinent souvent à trouver l’inspiration, certainement stressés par l’urgence de la deadline. 
  • Seconde catégorie de procrastinateurs, ceux qui récupèrent le devoir mais vont le lire, parcourir rapidement les consignes avant de le remettre dans leur sac. Comme le premier groupe de procrastinateurs, ils vont travailler la veille pour le lendemain, mais au moment de bosser, l’inspiration leur vient beaucoup plus facilement. 

Pourquoi cette catégorie d’étudiants, procrastinateurs, trouvent l’inspiration plus facilement et travaillent plus efficacement ? 

Chez ce groupe d’individus, le cerveau a cogité pendant les deux mois, de manière sporadique sur le sujet, travaillant en tâche de fond et se nourrissant de discussions, lectures, rencontres etc. Aussi, ces élèves arrivent à travailler plus rapidement sur le sujet que tous les autres.

Quelle stratégie permet d’avoir les meilleures notes ? 

Au moment d’analyser les résultats des différents groupes d’élèves, on se rend compte que les meilleures notes sont à attribuer aux élèves les plus studieux. La première catégorie de procrastinateurs a les plus mauvaises notes. Jusque-là, les résultats sont assez logiques. La grande surprise est que la seconde catégorie d’étudiants, les procrastinateurs qui ont lu le devoir, s’en tirent bien avec de très bons résultats pour certains. 

Quels enseignements retirés de cette étude ? 

  1. Le mode focus est essentiel pour obtenir des résultats, creuser un sujet, avancer sur une problématique. A l’inverse, le mode diffus peut se révéler un levier très puissant pour trouver de nouvelles idées, une nouvelle approche, la solution à un problème. La combinaison des deux est essentielle pour être performant.
  2. Se mettre en mode focus est le moyen le plus sûr et le plus efficace d’obtenir de bons résultats.
  3. Le simple fait de se pencher rapidement sur un problème, un devoir, permet de faire travailler le cerveau de manière inconsciente et d’obtenir des résultats significativement meilleurs au moment d’exécuter la tâche à accomplir VS l’exécution de cette même tâche au dernier moment, sans la phase préalable. 

A l’école déjà, on nous invitait à faire switcher notre cerveau du mode focus au mode diffus…

Rappelez-vous, à l’école, quand votre professeur vous disait de passer à la question suivante si vous n’arriviez pas répondre et de ne pas trop perdre de temps à cogiter inutilement car vous risqueriez de bloquer indéfiniment face à votre copie. Et bien, c’était pour libérer votre cerveau, lui permettre de passer du mode focus au mode diffus pour qu’il puisse réfléchir à la question d’une manière différente. Le cerveau travaille en tâche de fond, continue de réfléchir au problème, prend du recul en quelque sorte. Ainsi, il va trouver la solution de manière plus ou moins hasardeuse grâce à la distraction et la distance avec le sujet. 

Quel mode choisir, focus ou diffus, selon vos objectifs ? 

Quand vous travaillez sur un sujet technique, le mode focus est recommandé. Quand vous travaillez sur quelque chose de nouveau, le mode diffus vous sera probablement plus utile. 

Un conseil : laissez infuser…

Envie d’en savoir plus ? 

Découvrez le livre –> www.maginate.fr/le-livre

[Total : 3    Moyenne : 5/5]
Posts created 5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut